Le petit pas Bordeaux

Les assassins de l'ordre Le petit pas

Un extrait de la fin du film les assassins de l'ordre.


L’Education nationale

« En dépit des gaucheries du dialogue, cette histoire est admirablement racontée ; le scénario est agencé avec une sûreté parfaite dans les rebondissements, les suspenses, les attentes (…) ; le rythme est sec, précis, d’une clarté constante ; les pièces de l’enquête, les manœuvres, les mouvements tactiques des adversaires s’enchaînent sous nos yeux sans une longueur ni une obscurité. Cet art de la narration, que feignent de mépriser aujourd’hui bon nombre de petits renards à la queue coupée, n’est ni facile, ni inutile. D’autant plus que l’image n’est pas indigne de la composition d’ensemble. Elle traduit les dons biens connus de Carné pour l’évocation des atmosphères (…) ou pour l’interrogation des visages et des regards saisis en gros plan. »

Etienne Fuzellier, 10.06.1971
.
.
Si vous voulez déléguez votre conscience, vous trouverez toujours un imam procurateur.