Musulmans du Grand Parc

Muslim mosque in the park France

Un coup de poignard de l'UOIF donné par son avatare la Fédération Musulmane de la Gironde, à l'endroit des musulmans du Grand Parc. 
La nouvelle mosquée Grand Parc de Bx nord sera elle diriger de la même façon que le sont les hanoutes de la FMG ?, que les pourvoyeurs ont réellement fait défaut à leurs associés de la FMG tel que rapporter par la mère maquerelle l'UOIF par la bouche de Tareq Oubrou. Le mensonge et la tromperie sont les maitres mots chez les imams de la khobza théologique, en tous cas il convient d'êtres vigilent. Faire attention, de nos jours on monte des mosquées comme on monte un supermarché de la foi. Il n'est pas interdit de monter des comerces de vente de rites, tel que le hajj par procuration suivit d'une lapidation du diable, mais l'adoration de Dieu n'a rien à voire dans ce commerce.

Heureusement que la France est un état laïque, sinon des bûchers flamboyants de l'UOIF, seraient  ériger en place publique pour griller du musulman réfractaire aux idées de l'organisation et condamné par des apprentis dictateur qui la compose, avec des imam qui s'autoproclament savants. Détrompez vous, si ces gens avaient la moindre parcelle de pouvoir executifs, nous ne serions même pas ici pour le dire, et il est fort à parier que nous nous baleçerions au bout d'une corde sur une place publique.

la transaction capote à cause de la FMG et l'UOIF

Allez, musulmans du grand-parc, que les manoeuvres diaboliques de l'UOIF et la Fédération Musulmane de la Gironde ne vous empêchent pas de dormir, il y aura d'autres opportunitées. Mais que cela sert de lecon, ne faites pas confiance à ceux qui se prétendent êtres seuls dépositaires de la parole d'Allah. Ces derniers ne sont que des affairistes à la gloire de leurs seul porte feuille, qui montent des hanoutes de la foi pour assurer leurs pitances avec le détournement de la charité. Pour déjouer les manoeuvres des prélats et leur arnaque, la seule chose qui compte; la démocratie et PLURALISTE dans les associations religieuses de l'islam.

Choisissez et nommez vous même vos representants. Nous entendons par "choisissez" le choisir vous même parmis vous, et non vous le présenter sur une estrade, selectionnez deux ou trois personnes parmi vous ensuite votez pour nommer celui qui sera censée vous representez. Ne laissez pas les imams décidés à votre place, ils ne sont pas là pour ca. Gardez à l'esprit que c'est vous qui payer et personne d'autre. Si ces conditions démocratiques ne son pas réunis, ne donnez pas d'argent aux religieux, vous ne feriez qu'engraisser des gens qui se payeront vos têtes top ou tard, que même la loi n'y pourrait rien pour vous.

Sachez que le droit ne protège pas les imbéciles, souvenez vous en, et prenez en de la graine de la désagréable mésaventure des musulmans de Bordeaux & Cenon des années 80/90. Nous sommes malheureusement pérsuadés que de telles mésaventures arriveront encore, tant que les gens ignoreront la loi, ignorent le contenu des statuts juridiques, et surtout de continuer à faire confiance.

Pourquoi pensez vous que les statuts des associations musulmanes ne sont pas démocratiques ?
Par ce que les gens qui rédigent ne font pas confiances aux musulmans, en revanche ils vous demandent à leurs faire confiance. Ils proposent un marché de dupe dès le départ dans le but de ramasser de l'argent en détournant l'argent de la charité et sadakat déstiné aux pauvres et aux necessiteux.

archive 1

Gens grand-parc, il est préférable de prier là ou vous avez l'habitude de le faire, ou à défaut dans vos maisons. Si cette transaction est ratée, si le projet est avorté cela ne peut être qu'un bien, une miséricorde. Le prélat bordelais mr Tareq Oubrou n'a donc pas menti, l'UOIF garde la main et a gagnée contre les musulmans qui ne sont pas daccord avec elle. Le vrai visage de la dictature de l'UOIF, vient d'être mis en lumière. Cela appelle à une ovation !  clap  clap  clap   clap.

Effectivement, cela appelle bien à une ovation car personne n'aurait pût faire mieux, le fait d'empêcher un lieu de prière de voir le jour, y compris les ennemis les plus farouches de l'islam. Mais lui ... Le fin politicien, le savant, comme aiment à le qualifer ses caudataires, à complètement raté le coche dans cette affaire. Empêcher l'achat d'une batisse par des musulmans sans l'avale de l'UOIF. Mettre des gens dans une position incofortable par son impétuosité, quel gachi ! C'est ce qui arrive lors que l'on est khobziste et entouré de khobzistes professionnels. Iblis et les siens ont du déboucher des milliers de bouteilles de Bordeaux pour fêter l'evènement, il jubile.

Coup de poignard avec les manoeuvres de T.Oubrou, Nouri Mokhtar et Mouslim pour faire capoter la transaction ?
Voir : Sud Ouest du 07-02-2012.

Nous reprenons ici, quelques extraits du quotidien bordelais Sud Ouest sous la plume de Caroline Campagne.

Une fois dévoilé dans nos colonnes, le projet de vente d'un terrain appartenant au diocèse, situé à Bordeaux dans le quartier du grand parc, à l'association culturelle des musulmans de Bordeaux Nord (ACMBN) n'aura pas fait long feu. Les résponsables catholiques ont décidé d'annuler la transaction, et l'ont fait savoir par communiqué de l'archeveché, hier après midi pour s'en expliquer..........

Ceux que cela interessent lisent la suite dans le quotidien bordelais. Il ne reste plus à mr Tareq Oubrou qu'a débouché une canette d'une quequonque liqueur et au Bloc Idenditaire de déboucher le champagne, quoi que ces derniers (le bloc idenditaire) ont au moins le mérite d'être actifs pour ce qui leur semble être un idéal. En revanche, nous ne voyons pas très bien ou est l'idéal de mr T.Oubrou ? - la hawla wala kowata ila billah ! Nous ne trouvons pas de mots pour qualifier l'inqualifiable, un homme censé représenter les musulmans, censé aider ses coreligionnaires. S'adonner à des manoeuvres politiciennes qui n'ont pas lieux d'êtres. Donner du grain à moudre à une classe politique, mettre dans l'embarras l'autre classe, nos amis chrétiens et les musulmans, cela échappe à tout entendement. Juste pour quelques mètres carrés de plus au crédit de l'UOIF, est chère payer en image communicative !