Formation des imams

Ecoles pour préparer au métier de religieux

L'imam professionnel ne devrait pas exister, mais puisqu'il ya de la demande, il convient d'offrir le service, donc avec les mangeurs des biens d'autrui et détourneurs de charité on fait avec, les musulmans ne sont pas à une malédiction près. Il est vrai que les gens on en marre de ces parasites incultes qui s'autoproclament guides religieux en vociférant des anathèmes contre tout ce qui n'est pas islam.

Malheureusement les initiateurs de ce projet sont évidement les imams dictateurs travaillant sous l'égide d'officines aux comptes opaques de drainage d'argent tel que : UOIF, FMG, WAQF et autre secours en faisant appel à la charité, et il y'en a beaucoup. Encore une fois les musulmans s'enfoncent dans l'avilissement avec leurs propre argents. Une contradiction en pays de France, dans un pays ou l'on essaye de sortir du poid pesant des corporatismes de toutes sortes. 

Les musulmans vont créer une grande corporation, et non des moindre. Une grande entreprise; un clérgé musulman dirigé par des imams professionnels et de surcroit dictateurs. Un triste et déplorable spéctacle s'offre à nous, avec les magouilles dans les mosquées sous nos yeux et tous les jours. Assurrement qu'ils formeront des gens au racquette et la à duperie dans les mosquées. A notre humble avis nous marchons sur la tête, remarque cela ne date pas d'aujourd'hui.

La formation de religieux propose des métiers très lucratifs

Dans le secteur de la religion et contrairement à ce que l'on entend sur les difficultés rencontrées dans l'art de la vente de rites et produits immatériel (la foi). Il n'y a pas de profession religieuse interdite sauf que le métier exige une formation.

La facilité vient du fait que les outils de fond pour travailler sont disponibles facilement. Il suffit d'avoir un peut de mémoire et d'y graver quelques textes (hadith, un peut d'histoire et quelques sourates du coran). Toutefois quelques minimes dépenses sont impératives. Ces dépenses se résument de quelques accessoires, tel qu'une abaya (uniforme), n'oublions pas que c'est l'habit qui fait le moine, d'une coiffe (turban). Et hop ! Vous voilà moine musulman splendide, et par ici la monnaie.

En revanche dans ce métier, et comme dans tous les secteurs d'activités les bénéfices (de toutes façons tout est benefice dans une mosquée) sont liés à la fréquentation de l'ediffice. Il convient de considerer la mosquée, non comme un lieu de culte, mais comme un supermarché au même titre que n'importe quelle entreprise commerciale, enfin presque comme les commerces si ce n'est le parapluie fiscale "ASSOCIATION" sur les entreprises..


Travailler en religion, les disciplines se décomposent en differentes spécialités variées.

  1. Formation de Caudataire d'imam.
  2. Lavage des maures morts.
  3. Aumônier (prison).
  4. Formation d'Imam suppléant.
  5. Imam prêcheur.
  6. Donataire de la charité.
  7. Agence hajj informelle.
  8. Recteur ou grand imam.
  9. Formation de mufti "savant".
  10. Halalisation de rencontres.
  11. Halalisation de viande.
  12. Estampillage de carcasses bovines.
  13. Chasseur de mendiants.

En sortant de l'école, vous pouvez gravir lentement les échelons pour rester dans l'histoire du microcosme religieux, tout est possible dans le commerce de la foi musulmane, si l'on s'en donne la peine. On peut aussi devenir spécialiste des hadiths et avoir le titre de "savant", ce dernier point est des plus facile, il suffit simplement de graver dans sa mémoire ce que les gens ont dit il y a de cela 12 siècles.

Ou bien le métier de prélat boucher pour halaliser la viande dans les abatoires, rassurez vous vous ne serez maculer d'aucune tache de sang. Toujours propre, car la halalisation ne se fait pas à l'aide de couteaux mais d'un timbre en caoutchou. A ce propos votre serviteur se sert dans les McDo et autres fast food, il a sur lui un tompon auto-encreur, dès que la servueuse lui sert sa pitance, il met un coup de tompon sur la boite. Ensuite il vous incurgite tout cela accompagner d'une bonne Mecca cola, le pape sidi Clément interdit.

Lire la suite .....